Son

Musique – Le commencement


(Rapatriement d’articles provenant d’un autre de mes blogs, que je vais supprimer)

Il y a quelques nuits sur Twitter, j’ai raconté ma découverte de la musique. Je suis partie d’une chanson de Mötorhead, mais en réfléchissant, je me suis trompée. Tout n’est pas parti de Märch or Die, mais de Highway to Hell de AC/DC. Cette chanson est donc le début du long enseignement musical que mon père m’a dispensé.

Je reprends mes tweets, remis en forme pour l’occasion.

Mon père mettait très souvent des vinyles, sur les grosses baffles du salon, la musique assez fort, juste ce qu’il faut pour l’apprécier. Je devais avoir une dizaine d’année, lorsque je suis allée le voir, le vinyle Highway to Hell dans les mains, en disant: « Papa, il est beau ce disque, on peut l’écouter? » Il m’a aidé à le mettre sur la platine,  et quand est arrivé Highway to Hell, j’ai frissonné.

Et ça a commencé comme ça. D’abord le rock et le hardrock. Puis le blues et le bluegrass (Je me souviens d’une cassette que j’écoutais en boucle. Je l’ai retrouvé et il faudrait que je la numérise). Puis le jazz sous toutes ses formes, et enfin le classique et les opéras. Oui, j’ai eu une éducation musicale historiquement à rebours. C’était vraiment chouette quand j’y repense. Comprendre la musique à travers les influences des musiciens.

On se posait des heures durant, lors de longs dimanches après-midi, en passant des vinyles. Il me racontait l’histoire du groupe, comment il avait acquis l’album. Comment une de ses ex est partie avec son chien et la moitié de sa collection. Il possède encore des dizaines de vinyles et des vinyles pirates de concerts de Led Zeppelin, Blue Oÿster Cult, The Beatles, Janis Joplin, AC/DC et tant d’autres encore. Cette collection m’est très précieuse, j’espère qu’il ne s’en séparera jamais.

Puis en 2006, il a eu son AVC. Pour ceux qui veulent un résumé, c’est sur Voldemag. La musique nous a permis entre autre de garder un rapport père/fille qui aurait pu disparaitre. En six ans, il a amassé, trié, annoté plus de 100 000 titres de musique sur iTunes. Et croyez-moi, presque toutes les cases du bazar sont remplies : auteurs, compositeurs, musiciens, années, etc. Il a des versions multiples de la même chanson, de différents concerts. Une mine d’or.

Et lorsque je lui envoie un mail, toute fière: « Hey Papa! Écoute ça, c’est génial! », il me répond invariablement (ou presque) : « Hey patate! J’ai toute la discographie, passe à la maison! »

Publicités

Un avis?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s