Galerie

Vacances #2 – Petite ballade

Le compagnon de Sandy, surnommé amicalement l’Ours par mes soins, est un Ariégeois pure souche, qui aime la montagne, autant que j’aime la mer. Lors des deux premières semaines chez Sandy, nous avons décidé d’aller marcher en montagne.

J’ai le pied marin, mais marcher en montagne m’a toujours fait un peu peur : je ne suis pas une grande marcheuse, encore moins depuis que j’ai eu mon diagnostique. Mais ne voulant pas me démonter, et surtout ne pas laisser la SPA* prendre le dessus, j’ai dit ok, mais une petite ballade.

L’amoureux et lui ont décidé de monter au lac de Bethmale en voiture pour ensuite continuer à pied. C’est parti!

Lac de Bethmale

Lac de Bethmale

On monte un petit chemin, la vue est de plus en plus belle. J’ai mitraillé avec mon téléphone, pour vous faire partager un tant soit peu la beauté du paysage, malgré un ciel gris. La fraicheur de la journée a été bien utile, j’aurais eu du mal à monter sous le cagnard, même si la vue aurait été plus belle encore.

On grimpe

On grimpe

Il semblerait que nous nous soyons perdus… Nous sommes partis tout les trois avec chacun notre chien : Taiko, qui semblait avoir perdu 10 ans par sa gaîté à marcher en pleine nature, Luna qui n’était pas en reste et Geny, la croisée Beagle de l’Ours. Nous avons croisé plusieurs personnes, et même des cavaliers (!) et l’Ours a voulu prendre un autre chemin car la plupart des gens étaient effrayés par nos chiens qui aboyaient joyeusement. Et nous n’avons pas bifurqué là où il fallait. Il fut donc décider de marcher un peu sur la route avant de remonter dans la montagne.

IMG_20130810_115357

Changement d’itinéraire

La vue est belle! Il faisait gris, mais un rayon de soleil éclairait la vallée!

Vallée ensoleillée

Vallée ensoleillée

Nous arrivons presque en haut du col de la Core. Amis marcheurs, n’oubliez pas de respecter les lieux. L’Ours m’a raconté une anecdote à ce sujet. Il était parti avec un ami et ils s’étaient arrêtés dans un refuge. Au loin, ils voient s’éloigner les gens qui étaient passés avant eux. La table était sale, des débris de déjeuner non biodégradables trainaient partout, le banc avait été arraché pour faire du feu. Ni une ni deux, l’Ours file, rejoint le couple et leur intime de remonter tout nettoyer avant qu’il ne s’énerve. Le couple, paniqué, ayant peur d’avoir affaire à un fou dangereux (pas loin, mais chut! 😀 ), remonte aussi sec pour ranger et nettoyer. Il n’est pourtant pas difficile de prendre un sac plastique pour les déchets et de les redescendre! Il pèse toujours moins lourd qu’à la montée!

Respect

Respect

Arrivée : le col de la Core!

Arrivés!

Arrivés!

Grande tradition du marcheur en montagne : après l’effort, le réconfort! Nous avions chargé un pâté de lapin, de la Kwak, du bon saucisson, du jambon de pays, du bon pain, des abricot secs, des barres de céréales. Une petite boustifaille sur les hauteurs, c’est extra!

Après l'effort...

Après l’effort…

Nous avons croisé des hommes et femmes du pays, partis dégager les haies, à la faux à main et à la tronçonneuse.

Les faucheurs

Les faucheurs

Au col de la Core, il y a plein de panneaux : il faut regarde dans l’encoche et on peut admirer une montagne particulière, dont on a toutes les explications sur le panneau lui-même! Ingénieux! La brume descendait de plus en plus, telle de la ouate.

Panneaux

Panneaux pour découvrir le paysage!

Un hélicoptère faisait des aller et retour pour ravitailler les refuges, c’était impressionnant la vitesse avec laquelle il déchargeait/rechargeait sa cargaison, via un treuil et un palan énorme. Ci-dessous, l’hélico est en vol stationnaire au-dessus d’un homme qui est en train de changer le treuil!

Courageux

Courageux le monsieur en dessous! Et doué le pilote! O.O

Certains connaissent mon amour pour les pandas, mais savez-vous que j’aime tout autant les vaches, si placides? Il y en avait même une qui prenait la pose, que j’ai pu aussi prendre à l’argentique! 🙂

Vaches

Salut les vaches!

Après le repas, l’Ours sort de son sac… une bouteille de rouge! En plus de la Kwak de l’apéro, la descente risque d’être folklorique! 😀

Vin

On en a bu plus de la moitié à trois!

Luna et Geny, très à l’aise en pleine nature se mettent une fois de plus à jouer « à la bataille »!!

Bataille

Bataille!

Je clique, tu cliques, nous sourions! L’Ours voulait nous prendre pour prouver qu’il avait emmené « les parisiens » en montagne! Grrr! Attention l’Ours, n’oublie pas que le panda reste dans tout les cas, un animal plus grand qu’un ours des montagnes! Na!

Photo souvenirs

Photo souvenirs

Souris

Mais souris Geny!

Il est temps de redescendre. La descente fut plus difficile que la montée, bizarrement. Mais lorsque l’on monte, on s’aide surtout des muscles des cuisses et des mollets, alors que lors de la descente, ce sont les genoux qui prennent tout le poids du corps. Et là, on fait moins les malin! L’Ours, à cause d’un genoux abîmés plus jeune, avait prévu le coup et pris des bâtons, habitué qu’il est à la marche.

Direction

Direction notre point de départ.

La Compagnie!

La Compagnie!

Chaque fois que je me ballade en vacances, et que je croise de jolies fleurs, plantes, herbes, fruits, je pense à ma maman qui a la main si verte!

Digitale

Ne serait-ce pas une Digitalis purpurea?

Fraise de montagne

Fraise de montagne, pas plus grosse que l’ongle de mon petit doigt!

Cascade dh'erbe sur lit de mousse

Cascade d’herbe sur lit de mousse

Pente moussue

Pente moussue

Après la ballade, il était prévu que nous allions chez Beau-Papa, le père de l’amoureux. Il nous a accueilli avec un repas du tonnerre. Nous étions tous épuisés, surtout les deux poilus! 😀

Dodo!

Dodo!

Ce fut une très chouette première expérience en montagne. Nous avons marché une heure trente environ à l’aller et la même chose au retour. En redescendant, nous avons croisé la bifurcation que nous aurions du prendre à l’aller. Le panneau indiquait… 2h30 de marche! Et bien l’amoureux et moi n’étions pas fâché de nous être trompés d’itinéraire! On avait dit un petite ballade l’Ours! 😀

Merci pour ce bon moment en tout cas! A refaire l’année prochaine!

*SPA : Spondylarthrite ankylosante

Publicités
Galerie

Vacances #1- Pinsaguel

Il est temps que je vous parle enfin de mes vacances. Vous avez pu suivre nos tribulations, à l’amoureux et moi, à travers mon compte Instagram

Nous avons donc commencé par aller chez la tante de l’amoureux, à Pinsaguel, dans la région de Toulouse. Une petite maison avec jardin, au bout un terrain communal et plus loin encore, à quelques minutes de marche, le fleuve de l’Ariège.

Sandy, propriétaire des lieux, nous a accueilli au débotté, avec son éternel sourire. Elle vit ici avec son compagnon, Marc, dit l’Ours, Ariégeois pure souche, au caractère bien trempé, pro du barbecue et de la plancha, ainsi qu’avec ses deux filles, Pauline et Aurore.

Dès le lendemain de notre arrivée, je suis allée me balader et me baigner avec Luna dans l’Ariège.

Bonjour l'Ariège!

Bonjour l’Ariège!

Le même jour, nous sommes allés nous promener le long du fleuve, vers un coin tranquille que nous avions trouvé l’année passée. Il faut traverser un sous bois, marcher, marcher encore et hop, une petite plage de galet, personne en vue, la tranquilité. Sauf que cette année, avec les pluies et la chaleur combinée, les moustiques ont envahi l’espace. En moins de quelques secinde, nous avions chacun vingt moustique sur nous : « par ici les copains, y a de la viande fraiche au menu! Nous avons fuit aussi sec, mais en rentrant, l’amoureux était couvert de… cinquante-cinq piqûres. Véridique, je les ai compté. Je m’en suis tirée à meilleur compte, seulement quatre.

Ils ont adopté il y a peu une tortue, qu’il ont appelé Franklin. Fan de salade, curieux, il adore les caresses sur la tête et qu’on lui grattouille le dessous du cou!

Franklin

Franklin

Nous avons passé rencontré des amis de Sandy, Yves et Domi, qui nous ont accueilli avec une gentillesse incroyable, malgré la tristesse ambiante : Yves venait de perdre sa maman le matin même de notre rencontre. Ils ont quand même insisté pour que nous passions. Ils sont une famille recomposée. Yves à trois enfants, nous avons rencontrés d’ailleurs son cadet Yohann, et Domi à deux enfants, Chloé et Antione. Ils ont une quarantaine d’années et vont se marier en juin 2014. Lorsqu’on les voit, on croirait un jeune couple de vingt ans. Ils respire l’amour et le bonheur, et je leur en souhaite encore beaucoup pour les années à venir!

Quelques jours plus tard, nous y sommes retournés pour une barbecue du tonnerre!

Merci à vous deux pour votre accueil, nos discussions, vos sourires!

Chez Yves et Domi

Chez Yves et Domi

Comme chaque année, il y a eu atelier manucure, Sandy s’étant mis au stamping. Taiko a eu droit à une griffe dorée, au grand dam de l’amoureux! 😀

Bling Bling Dog

Bling Bling Dog

Il n’est pas nécessaire de préciser que lorsque l’on descend dans le sud pendant les vacances, il faut se préparer à boire, à bien boire qui plus est. Entre le blanc, le rosé, le rouge, les digestifs, c’est une parfaite occasion de découvrir les vins du coin, des Armagnac plus vieux que moi, et même que l’Intermarché est plus fourni en bières belges que les magasins parisiens…

Des bières à foison

Des bières à foison

En discutant avec Pauline, nous avons décidé d’offrir à sa maman un tour chez le coiffeur pour se faire chouchouter. Sa fille lui offre les soins et son amie et moi l’emmenons la-bas. Et j’ai découvert un salon de coiffure qui vaut le détour. Pour la petite information, je n’avais pas mis les pieds dans un salon depuis trois ans…

Dans un quartier pavillonnaire, sans un magasin aux alentours, ce salon est un savant mélange de déco, d’objets de coiffure anciens, et d’une pointe de folie. Les propriétaires sont deux hommes en couple, adorable, très souriant, qui te font la bise pour t’accueillir. Les emplacements de coupe sont de vieux meubles magnifiques, avec de grands miroirs anciens posés dessus. Il y a des vitrines avec de vieux fers à friser, des tondeuses à mains, des lames de rasoirs, des blaireaux… Chaque place porte la touche déco du coiffeur à qui elle appartient : Bisounours, Hamtaro en peluche, photos diverses, fleurs. Le coin des lavabos est cosy, avec un aquarium rempli de Guppys et de Platis, des fleurs suspendues du plafonds, des teintures dans des bocaux en verres.

Loïc s’est occupé de Sandy, avec force de conseils, de rire, de sourires et surtout avec professionnalisme. Si jamais je dois me faire couper les cheveux, ce sera là-bas, plus jamais je ne mettrais les pieds dans un autre salon!

L’Autre Côté du Miroir

Relooking, détente et rigolade

Relooking, détente et rigolade

Cocker Américain

Le p’tit chien chou du Salon!

Un grand merci à Sandy et Marc de nous avoir accueilli pendant ces deux semaines! ❤

La suite au prochain épisode : la ballade en montagne, du Lac de Bethmale au Col de la Core!

En passant

Vacances

Avec l’amoureux, on voyage un peu cet été. Oh pas loin, en France, mais dans des régions tellement chouettes!  Je ne peux pas vous raconter mes vacances en un seul post, il y en aura donc un certain nombre qui suivront, vous racontant nos vacances, photos à l’appuis.

Des environs de Toulouse, en haut des montagnes des Pyrénées Ariégeoises, en passant par la Drôme et le Puy en Velay, je vous parlerais de ces régions qui valent le détour ne serait-ce que pour le sourire et la simplicité de ses habitants!

Stay tuned!

😀

Galerie

Virée

Hier, l’amoureux et moi sommes partis vers 16h avec les chiens.

Nous avons fait un aller retour Porte Dorée – Bastille, via diverses rues, prenant en photos des sujets qui nous inspiraient. Graf, objets insolites, portraits, photos de nuit, bref, de tout, de rien, pour le plaisir de manipuler nos appareils. Je suis partie avec mon Yashica Mat et Djo avec sa chambre Graflex.

J’ai pris quelques photos, que nous avons développé au caffenol CL cet après-midi. J’ai donc une pellicule Ilford Delta Pro 3200 en attente de scan, j’ai tenté quelques prises qui devraient être sympathiques. J’ai hâte de voir le résultat!

En attendant quelques photos faites avec mon téléphone de notre promenade. Même si je prends des photos argentiques, j’aime prendre rapidement quelques photos « souvenirs » de nos ballades. 🙂

Avenue Daumesnil, gravure au laser.

Avenue Daumesnil, gravure au laser.

Djo en pleine action

Djo en pleine action

Le jardin de l'Arsenal à Bastille

Le jardin de l’Arsenal à Bastille

Place de la Bastille

Place de la Bastille

Diner aux Galopins, rue Keller, que je conseille très vivement!

Diner aux Galopins, rue Keller, que je conseille très vivement!

Place de la Bastille, de nuit.

Place de la Bastille, de nuit.

Sur le retour, un tag sympathique. Things I hate.

Sur le retour, un tag sympathique.
Things I hate.