Image

Photographie argentique – Djo

Je ne sais pas vraiment poser des mots sur ma relation avec Djo. Je crois qu’il est ce qu’il y a de plus important, de plus triste et de plus joyeux, et par conséquent de plus beau dans ma vie.

Djo
Eté 2013

Yashica Mat
Ilford FP4 125 ISO
Développée caffenol
Epson V500
Photoshop CS

Djo

Publicités
En passant

Rencontre

Comme je l’ai dit dans un post précédent, je suis en passe d’être licenciée pour inaptitude à mon poste de travail.

Je ne garderai pas un très bon souvenir de ces deux ans et demi passés au sein de cette société. Brimades de mes collègues, obligée de travailler avec des bout de ficelles, attendre des mois pour obtenir du matériel nécessaire, voir vital au bon déroulement de mon travail…

Mais il y a une chose que je garderai précieusement : une très belle rencontre.

Elle s’appelle Ema. Elle est arrivée en janvier dernier comme intérimaire pour nous aider dans l’inventaire, et elle est restée quelques mois, puisque nous manquions de personnel.

En quelques jours, nous nous sommes rendues compte que nous nous entendions bien, qu’on avait la même façon de penser sur un grand nombre de choses, en particulier sur les relations humaines. Elle a prit ma défense auprès de mes collègues au risques de voir leurs foudres s’abattre sur elle, ce qui n’a pas loupé.

C’est grâce à elle que j’ai rencontré la super rhumatologue qui me suit, c’est elle qui m’a poussé à aller la voir. Lorsque j’ai été hospitalisée, elle est venue me voir, elle m’a donné des nouvelles et encouragée. Elle a finit par refuser de reconduire son CDD, début juin et a quitté elle aussi l’entreprise. Mais on a continué à se voir, boire des coups, sortir nos chiens, se faire des après-midi bronzette, prévoir des sorties en barques sur le lac pour notre retour de vacances.

Elle n’a pas forcément une vie simple, mais elle a une joie de vivre dont elle ne se départie jamais, un sourire jusqu’aux oreilles tout le temps, une voix rocailleuse quand elle rit, danse comme moi, habitée par la musique, gribouille sur les gens des arabesques colorées avec ses feutres à la craie, sait créer des liens avec n’importe qui…

Ema est une de mes plus belles rencontres depuis que je suis malade, à la fois un putain de soutien et un vrai rayon de soleil!

Je t’aime mon p’tit pin’s!

Ema et moi au parc de Bercy, par Djo. Graflex Century Graphic, optique Graftar 103 mm f4,7. Film Delta 400, développé au caffenol, Epson V500, Photoshop CS.

Ema et moi au parc de Bercy, par Djo. 05 juillet 2013
Graflex Century Graphic, optique Graftar 103 mm f4,7. Film Delta 400, développé au caffenol, Epson V500, Photoshop CS.